• D'UN PASTEUR À L'AUTRE.

    Tôt ou tard, avec le temps…

     

    COURRIER DE PORTNEUF
    MERCREDI LE 29 MAI 2019

    BILLET DE ROBERT JASMIN
    robertjasmin@videotron.ca

    D'UN PASTEUR À L'AUTRE

    La semaine dernière, je vous parlais d'un pasteur évangéliste dont l'histoire finissait bien: il retrouvait le chemin de la raison et quittait son église. J'aurais voulu changer de sujet mais l'actualité de la semaine insistait. Il s'agit encore une fois d'un pasteur évangéliste. Le zigoto en question un certain James Mc Donald, patron d'une autre méga-église en Illinois, fait l'objet d'une enquête criminelle importante pour avoir tenté de recourir aux services d'un tueur à gages pour assassiner son gendre.

    Deux témoins indépendants, dont son garde du corps, ont été approchés par le pasteur dans ce but précis. Ce dernier avait même offert son aide pour faire disparaître le corps de la victime. Le crime devait avoir lieu alors que le gendre se rendait au Creationnist Museum (ça ne s'invente pas!). Dénoncé et arrêté, le pasteur risque de passer les trente prochaines années à réfléchir en prison sur la profondeur de sa foi. Oh! Incidemment, James Mc Donald est le conseiller spirituel de nul autre que le président Donald Trump.

    Toujors dans la rubrique "Hypocrisie tous azimuts", voici, tant qu'à y être, un autre beau cas survenu ces jours derniers, celui de Doug Mc Leod, un représentant (député) républicain du Mississipi. Mc Leod vient d'être arrêté pour voies de fait graves sur son épouse à qui il a asséné un coup de poings en plein visage parce que madame ne se dévêtait pas assez vite pour monsieur qui avait un besoin pressant de sexe conjugal après avoir bu un bon coup. Dans sa publicité électorale, il se citait lui-même: "Ma foi presbytérienne et la foi catholique de mon épouse unissent nos valeurs familiales chrétiennes." Tout commentaire serait ici superflu.

    La morale de ces histoires: ce n'est pas parce qu'on est religieux qu'on est bon et on n'est pas meilleur sans religion. La religion ou l'absence de celle-ci n'a rien à voir avec le fait qu'une personne est humainement bonne ou pas. Parmi les pays occidentaux développés, les États-Unis sont le pays où le pourcentage de gens qui accordent une très grande importance à la religion est le plus élevé (53% alors qu'au Canada c'est 27%, et en France, 14%). C'est aussi aux États-Unis qu'on compte le plus grand nombre de tueries dans les écoles et de meurtres par armes à feu. En passant, les plus farouches défenseurs du droit aux armes à feu se retrouvent chez les évangélistes.

    ******

    Robert Jasmin est juriste, sociologue, écrivain et conférencier

    « QUELLE EST LA VISION DE LA MORT SELON LES GRANDES RELIGIONS?UNE IMAGE ET UNE VIDÉO PROPOSÉES PAR MON AMI ALDO RÉMI - MERCI!!! »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :