• Photo de Les messages de l'Univers.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • UN PETIT MACHIN BIEN MALIN...
     
     L'HUMANITÉ ÉBRANLÉE ET LA SOCIÉTÉ EFFONDRÉE PAR UN PETIT MACHIN.
     
    Un petit machin microscopique appelé Coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d'invisible est venu pour faire sa loi. Il remet tout en question et chamboule l'ordre établi. Tout se remet en place, autrement, différemment.Ce que les grandes puissances occidentales n'ont pu obtenir en Syrie, en Lybie, au Yemen, ...ce petit machin l'a obtenu (cessez-le-feu, trêve...).Ce que l'armée algérienne n'a pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (le Hirak à pris fin).Ce que les opposants politiques n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (report des échéances électorales. ..).Ce que les entreprises n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (remise d'impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d'investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. ..).Ce que les gilets jaunes et les syndicats n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée...).Soudain, on observe dans le monde occidental que le carburant a baissé, la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu'ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille, le travail n'est plus une priorité, les voyages et les loisirs ne sont plus la norme d'une vie réussie.Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité.Soudain, nous réalisons que nous sommes tous embarqués dans le même bateau, riches et pauvres. Nous réalisons que nous avions dévalisé ensemble les étagères des magasins et constatons ensemble que les hôpitaux sont pleins et que l'argent n'a aucune importance. Que nous avons tous la même identité humaine face au coronavirus.Nous réalisons que dans les garages, les voitures haut de gamme sont arrêtées juste parce que personne ne peut sortir.Quelques jours seulement ont suffi à l'univers pour établir l'égalité sociale qui était impossible à imaginer.La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme.Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète Mars et qui se croient forts pour cloner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.Puisse cela servir à réaliser la limite de l'intelligence humaine face à la force du ciel.Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation.
    Il a suffi de quelques jours pour que l'Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge.
    Il a suffi de quelques jours pour que l'humanité prenne conscience qu'elle n'est que souffle et poussière.Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce Coronavirus ?Rendons-nous à l'évidence en attendant la providence.Interrogeons notre "humanité" dans cette "mondialité" à l'épreuve du Coronavirus.Restons chez nous et méditons sur cette pandémie.Aimons-nous vivants ! 
     
    Remix de sylvia17455
     
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "tube jolie image printemps"

     

    C'était en mars 2020 ...
    Les rues étaient vides, les magasins fermés, les gens ne pouvaient plus sortir.
    Mais le printemps ne savait pas, et les fleurs ont commencé à fleurir, le soleil brillait, les oiseaux chantaient, les hirondelles allaient bientôt arriver, le ciel était bleu, le matin arrivait pus tôt.
    C'était en mars 2020 ...
    Les jeunes devaient étudier en ligne, et trouver des occupations à la maison, les gens ne pouvaient plus faire de shopping, ni aller chez le coiffeur. Bientôt il n'y aurait plus de place dans les hôpitaux, et les gens continuaient de tomber malades.
    Mais le printemps ne savait pas, le temps d'aller au jardin arrivait, l'herbe verdissait.
    C'était en mars 2020 ...
    Les gens ont été mis en confinement. pour protéger les grands-parents, familles et enfants. Plus de réunion ni repas, de fête en famille. La peur est devenue réelle et les jours se ressemblaient.
    Mais le printemps ne savait pas, les pommiers, cerisiers et autres ont fleuri, les feuilles ont poussé.
    Les gens ont commencé à lire, jouer en famille, apprendre une langue, chanter sur le balcon en invitant les voisins à faire de même, ils ont appris une nouvelle langue, être solidaires et se sont concentrés sur d'autres valeurs.
    Les gens ont réalisé l’importance de la santé, la souffrance, de ce monde qui s'était arrêté, de l’économie qui a dégringolée.
    Mais le printemps ne savait pas. les fleurs ont laissé leur place aux fruits, les oiseaux ont fait leur nid, les hirondelles étaient arrivées.
    Puis le jour de la libération est arrivée, les gens l'ont appris à la télé, le virus avait perdu, les gens sont descendus dans la rue, chantaient, pleuraient, embrassaient leurs voisins, sans masques ni gants.
    Et c'est là que l'été est arrivé, parce que le printemps ne savait pas. Il a continué à être là malgré tout, malgré le virus, la peur et la mort. Parce que le printemps ne savait pas, il a appris aux gens le pouvoir de la vie.
    Tout va bien se passer, restez chez vous, protégez-vous, et vous profiterez de la vie.❤️
    Lisez ceci, répandez-le en copiant/collant ce texte, mais surtout restez confiants et gardez le sourire ! C'était en mars 2020 ...

     

    *****

     

    TEXTE QU'UNE AMIE M'A ENVOYÉ SUR MON AUTRE BLOGUE

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Photo de La victoire de l'amour page officielle.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Photo de Céline Alvarez.

     

    Céline Alvarez

    18 décembre 2015, à 06 h 14

    Depuis que je suis née, je vis sur une terre étrangère et j’apprends à y vivre pour y prendre ma place. Je suis un être en constante évolution à la recherche des lumières profondes qui scintillent en elle ! La vie est une histoire que j’écris chaque instant dans la présence de mon corps physique en étant dans l’acceptation de mon incarnation.

     

    Tant et aussi longtemps que je n’accepterai pas que je sois un humain vivant sur la terre et m’entêterai à fuir ma vie en étant toujours dans les autres dimensions je ne pourrai vivre la vie qui m’est offerte ici et maintenant. Je serai toujours dans cette immense peine d’avoir été déraciné de mon ailleurs et de ne pas me sentir à ma place là où je suis.

     

    Je dois accepter que j’ai fait le choix de mon incarnation et m’appliquer à la vivre dans la création de mon être. Découvrir que j’ai les mêmes pouvoirs que je sois ici ou dans cet ailleurs qui m’a toujours semblé d’où je viens. J’ai cette grande mission de m’incarner dans la matière et de me connecter chaque jour afin d’être disponible à recevoir les messages de guidance, de connaissance et d’amour des êtres de lumière. J’ai cette possibilité infinie de vivre ma vie humaine et divine en accord avec la présence de mon corps physique puisque je dois m’habiter, me servir chaque jour pour être incarné dans la matière.

     

    Cesser de fuir ces émotions qui sont la raison de mon incarnation puisqu’il y a très longtemps j’ai fait la demande comme vous tous de faire l’expérience du bien et du mal alors je dois assumer que j’ai été entendu alors j’ai donc la possibilité de me vivre tel que je suis chaque jour en m’unifiant à moi-même pour cesser la séparation de mon être. Entendre cet appel, ce besoin de mon corps et de mon être de se libérer pour enfin délier ces chaînes qui me retiennent dans ma pleine réalisation! Délier ces cordes d’emprises du mental pour m’unifier au corps, à l’esprit et au divin de mon être en accord avec le plan terrestre que j’ai choisi de vivre.

     

    Que l’amour soit au cœur de tous ces choix dans l’acceptation et le désir de te connecter chaque instant de ta vie à cette voix divine. Que tes pas soient de lumière dans la conscience que tu es le créateur de ta vie dans l’infini qui est à ta portée chaque jour si tu acceptes d’être connecté, présent dans l’ici maintenant de ta vie. Sois tout simplement l’être que tu as toujours rêvé d’être puisque tu es cette personne. Tu as toujours été cette personne, mais tu as oublié de l’intégrer dans ton humanité. C’est en acceptant ton incarnation que tu pourras matérialiser cette abondance de ton être dans la présence terrestre de ton corps physique.

     

    C’est à toi maintenant de décider de te reconnecter et de vivre ton humanité pour laquelle tu t’es incarné afin de découvrir les millions de possibilités qui sont à ta portée lorsque tu es connecté. Sois maintenant à l’écoute de cette voix qui est la tienne et laisse-toi guider pour faire ton prochain pas de soi….

     

    Inspiration d’Ysabeille Gariépy © 2015.

    Merci pour ce fabuleux texte qui a été publié dans "Inspiration d'Ysabeille".

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  TEXTE TRANSFÉRÉ DE MON AUTRE BLOG JUSQU'ICI

     

     

     


     

     

    Le tablier de grand-mère
     
    Les mères et grand-mères portaient un tablier par-dessus leurs vêtements pour les protéger car elles avaient peu de robes de rechange. 
    En fait, il était beaucoup plus facile de laver un tablier habituellement en coton qu'une robe, une blouse ou une jupe, faites d'autres tissus. 
    Le principal usage du tablier de grand-mère était donc de protéger la robe, mais en plus de cela :       
     

    - Il servait de gant pour retirer un plat brûlant du fourneau, bien avant l'invention des "mitaines à fourneau". 
     

    - Il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants et, à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses sales. 
     

    - Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les oeufs, les poussins à réanimer, et parfois les oeufs à moitié éclos, que maman déposait dans un fourneau tiède afin de faciliter leur éclosion. 
     

    - Quand il y avait de la visite, le tablier servait d'abri aux enfants timides. d'où l'expression :«Se cacher dans les jupons de sa mère»
     

    - Par temps frais, maman le relevait pour s'y emmitoufler les bras et les épaules, par temps chaud, alors qu'elle cuisinait devant le poêle à bois,  elle y épongeait la sueur de son front.
     
    - Ce bon vieux tablier faisait aussi office de soufflet, alors qu'elle l'agitait au dessus du feu de bois pour le ranimer. 
     

    - C'est lui qui servait à transbahuter pommes de terre et bois sec jusque dans la cuisine 
     

    - Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes; après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux. 
     

    - En fin de saison, il était utilisé pour  ramasser les pommes tombées de l'arbre. 
     

    - Quand des visiteurs arrivaient à l'improvise, c'était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière. 
     

    - A l'heure du repas, grand-mère allait sur le perron agiter son tablier, c'était signe que le dîner était prêt,et les hommes aux champs savaient qu'ils devaient passer à table. 
     

    - Grand-mère l'utilisait aussi pour sortir la tarte aux pommes du four et la poser sur le rebord de la fenêtre, afin qu'elle refroidisse ; de nos jours sa petite fille l'y pose aussi, mais pour la décongeler...

    Autres temps, autres moeurs! 
     

    Il faudra de bien longues années, avant que quelqu'un invente un vêtement, qui puisse rivaliser avec ce bon vieux tablier utile à tant de choses.
     
     Danger ?
     
    On deviendrait bien fou aujourd'hui
     rien que de songer à la quantité de microbes qui pouvaient s'accumuler sur le tablier en une seule journée !!
     
     
     
    En réalité,
     
    la seule chose que les enfants de l'époque aient attrapée au contact du tablier de maman   ou   de grand-maman, 
     
    c'est de l'amour !!
     
     En souvenir de nos grands-mères, envoyez ce document à ceux qui savent ainsi qu'à ceux qui pourront apprécier... l'histoire du "tablier de   grand mère."

     

    LE TABLIER DE GRAND-MÈRE

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  •  publication de Paul Jean sur Facebook

     

    ♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡

    Photo de Paul Jean.
    Photo de Paul Jean.
    Photo de Paul Jean.
    Photo de Paul Jean.
    Photo de Paul Jean.
     
     

    Je suis venu sur cette terre pour apporter un peu d’amour et de paix
    Je suis venu ici-bas me déposer tout doucement, comme la plume sur l’eau
    Sans bruit, sans peur, je suis venu me construire et comprendre ce qui est
    Devenir ce que je suis, grandir et m’épanouir, donner et partager ce qu’il y a de plus beau

    Je suis venu comme toi sur terre, un jour, une heure, tout est écrit, c’est beau la vie
    Je suis venu comme toi mon frère, un beau matin, une après-midi ou en pleine nuit 
    Je suis un être de lumière, un être de cœur, une âme comme la tienne, un véritable ami
    Je suis un être qui ressent, aux émotions nombreuses et particulières, oh oui, je suis

    Nous voilà tous ensemble sur notre terre, cherchons la route qui mène au grand tout
    Je suis là comme toi sur notre mère, chérissons là et pour l’amour de Dieu : aimons nous
    Nous sommes ici rassemblés sur la terre, dans ce corps qui est le même, ici et partout
    Non, ce n’est pas un sortilège, nous devons juste réaliser notre œuvre, ce qu’on attend de nous

    Je suis venu sur cette terre, pour apporter un peu de chaleur et si je peux toute ma lumière
    Je suis venu ici-bas comme la plume qui descend du ciel et se pose sans bruit sur la terre
    Légère, douce comme le miel, mon âme venue de si loin, grandit sur la terre qui nous porte
    Fragile, éphémère, dans la splendeur de la vie, briller et aimer sans condition, peu importe

    Ensemble, réunis sur la terre, nos âmes se rencontrent maintenant, car enfin il est temps
    Viens avec moi, avec nous, prends-moi la main, brillons d’amour et de paix, partageons à l’infini
    Ensemble ma sœur, mon frère, enfin nous libérer, laisser cet inutile qui nous cause tant de tourments
    Venir vers vous et partager ensemble le plus précieux des présents : vivre librement et en paix la vie

    A jamais je veux prier pour qu’ensemble nous allions sur le chemin qui nous est donné, celui de l’amour
    A jamais je veux aider, partager, consoler, donner, un peu d’amour et de lumière à cette plume égarée
    Sans bruit, elle aussi est venue ici, s’est posée sur le sol aride, dans cette rue sombre et déserte..un beau jour
    Je veux alors la sécher, lui rendre sa beauté et sa douceur, prendre le temps de l’aider et de nouveau la regarder s’envoler

    Nous sommes venus sur cette terre pour donner ce qui est déposé en nous, l’amour et la paix
    Unis sur cette terre, ensemble sur le même chemin, laissons exulter de joie nos merveilleux cœurs
    Nous sommes ici pour lui, rendre grâce à toutes vies, vivre dans la simplicité, vivre le juste et le parfait
    Unis nous sommes par le cœur, en lui rayonne son amour, nous sommes des petites plumes de bonheur

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Photo de Physique quantique et spiritualité.

    Partager via Gmail

    votre commentaire